• Anna Levy Bencheton

Partir pour mieux revenir ...


Est ce que tu as déjà eu du mal à partir ? A partir de ta maison ? A laisser tes enfants? A partir en voyage ? Difficile de quitter cette zone de confort, douillette, à laquelle on s'est habituée… C'est si chaud, si doux, si connu. Alors on se donne un grand coup de ***, on s'agite, on se secoue, et on avance le pied vers l'inconnu… Et c'est ce moment là, ce passage d'équilibriste entre le connu et l'inconnu, qui nous donne le courage d'avancer et de sauter le pas. Et puis, lorsqu'on revient… Ca fait tout drôle, on redécouvre tout ce qu'on avait quitté. On reprend nos petites habitudes, on voit tout avec de nouveaux yeux, un regard qui a évolué, grandit. On se rend compte qu'on l'aime bien cette maison, qu'elle est pas si mal finalement ! Et que ses enfants, ils sont finalement très très sages ! On s'embrasse, on se cajole, on se fait des câlins à n'en plus finir après la séparation. On se raconte "combien tu m'as manqué, combien j'ai pensé à toi "! Quel bonheur de revenir après tant d'aventures ! Mais finalement, qu'est ce qui a changé ? Rien, ou plutôt tout. Nous. Connecté au moment présent, je le déguste, je me délecte, je le suçote. Et si tous les jours de notre vie, on vivait cela. Suçoter le quotidien. Le laisser fondre sous la langue. Le déguster, et saliver de délectation. Ce serait comment ? Se réjouir de la goutte d'eau qui perle au carreau le matin, du bruit du frigo qui s'éteint et se rallume, des petits oiseaux qui nous réveille, des fossettes aux joues de nos enfants quand ils rient, de la douceur de leur peau lorsqu'il nous étreignent, de la bave qu'il nous reste sur la joue après leurs baisers… De leurs "maman, maman, raconte moi une histoire!", ou de leur "maman, maman, j'arrive pas à dormir, fais moi un câlin!" Comme si c'était le dernier jour de notre vie. Partir, pour mieux revenir. Savoir que lorsque l'on part, on reviendra encore plus serein, encore plus aimant, encore plus en forme. Pour mieux les aimer. Mieux leur donner. Et leur dire aussi, que partir, c'est aussi pour mieux revenir. Le faire en toute quiétude du fond de notre cœur, pour les aider eux aussi, à mieux vivre la séparation. Leur raconter comment ce sera à notre retour, les abreuver d'images d'amour. Leur donner à boire comme à des assoiffés d'amour, pour qu'ils puissent traverser le désert comme des chameaux en notre absence ! Ca change tout !

  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook Social Icône

© 2023 by Urban Farming Forum. Proudly created with Wix.com