• Anna Levy Bencheton

Est ce vraiment cela la colère ?




C'était quand, la dernière fois que tu t'es mise en colère ?


Quelle a été ta réaction ? As tu crié, tapé ton enfant, ou un objet, as tu cassé quelque chose ? Est ce que tu t'es fait mal, ou t'es tu mal parlé ? As tu prononcé des injures ?

Oui, comme la majorité des personnes, tu penses que l'émotion que l'on appelle "Colère", c'est ça...

Et bien je vais t'apprendre quelque chose... Ce n'est pas de la colère!

Quand ton émotion te dépasse, qu'elle te consume de l'intérieur, qu'elle sort comme un dragon incontrôlable qui dévaste tout sur son passage, ce n'est pas de la colère. C'est de la rage, de la fureur. C'est un amoncellement de frustrations en tout genre, de non dits, d'émotions bloquées, de réactions étouffées, écrasées. Et tout ce magma que tu as tenu en laisse, emprisonné, bien au fond de toi, comme une grosse boule puante, a explosé.

Le problème, c'est que ça a explosé sur toi, et aussi sur les autres. Les autres que tu aimes, tes proches, tes enfants. Et quand ça arrive, c'est vraiment pas agréable, tu t'en veux, tu regrettes. Tu ne voulais pas. Tu n'as pas pu t'en empêcher. C'est normal, tu ne peux pas !

Tant que tu amoncelles toute cette collection d'émotions bloquées sous leur couvercle, le couvercle de ta volonté, rien ne pourra marcher. Parce que l'émotion, elle est toujours plus forte que le couvercle. Et la soupape de sécurité, à un moment, elle lâche.

Parler de ses émotions, les apprivoiser, être à leur écoute. Accepter d'être imparfait, et de se montrer fragile et petit devant l'autre. Lui montrer nos coups de gueule, avec diplomatie. Lui parler de nous, tranquillement. Avant l'explosion. Cela permet de faire du nettoyage en nous, du tri. Et ça fait du bien. Qu'est ce que ça fait du bien. Ça nous allège ! On est plus léger.

Mais la colère alors dans tout ça ?

ET bien la colère, ça n'a rien à voir avec ça !



Est ce que cela t'est déjà arrivé de dire non à ton enfant ?

Pas un non "normal", un non hésitant, un non du bout des lèvres, un non résigné, ou un non "c'est comme ça et puis c'est tout"!

Un non clair, bien dans ses baskets, sonnant et trébuchant. Un non incisif, calme, droit dans ses bottes. Un non qui veut dire : "là, c'est mon territoire, c'est moi, et ici, je ne t'accepte pas". Un non comme une frontière, la votre. VOTRE ZONE D'ACCEPTATION. La zone où il ne faut pas aller vous chercher, sinon on va vous trouver. La zone où c'est pas ok pour vous.

Cette zone là, presque intime, c'est VOTRE zone à vous. Il n'y a que vous qui puissiez savoir où elle se situe.

Elle est tellement personnelle que des fois, vous hésitez. Elle peut changer aussi, en fonction de votre état émotionnel, de l'âge de vos enfants, des nuits que vous passez, de ce que vous avez vécu dans la journée, de votre évolution personnelle. Mais c'est LA VOTRE. Aucune concession à faire.

La vraie colère, c'est l'émotion qui nous protège. qui protège notre zone rien qu'à nous face à l'autre, l'envahisseur, le danger.

La colère, c'est une émotion utile. Elle nous sert à nous défendre. A attaquer quand le besoin se fait sentir.

Elle est calme. Mais vibrante. Elle est posée. Mais puissante. Autoritaire, mais elle ne détruit pas l'autre (sauf s'il y a danger).

Rien de cassé, pas de cri, pas d'injures. Juste un non, droit dans les yeux, qui met l'autre à distance. Une énergie de feu, qui fait tout de suite comprendre à l'autre que là, c'est net et précis, et c'est pas la peine de discuter.

La prochaine fois que tu penses te mettre en colère, prends une seconde pour respirer, arrêter le temps et te demander : est ce que c'est de la colère, ou suis je en train de déverser sur l'autre mon dragon intérieur ?

  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook Social Icône

© 2023 by Urban Farming Forum. Proudly created with Wix.com