• Anna Levy Bencheton

Beurk les légumes ! L’impact de l’alimentation sur les papilles de nos p’tits loups

Mis à jour : 20 août 2019



Mais pourquoi donc nos enfants refusent toujours de manger de bons légumes, concoctés avec amour ?

Pourquoi se gave t-il de pain, de pâtes, et de riz ?

Notre société occidentale a changé ses habitudes alimentaires… De chasseur cueilleurs, mangeant de la viande, des baies, et des racines, nous sommes passés à des groupes de populations de plus en plus sédentaires. Nous avons commencé à cultiver des céréales, du blé, du riz... Notre alimentation a changé et avec elle notre flore intestinale. Au fil des générations, l’écart s’est creusé et s’est aggravé, car chaque maman lègue à la naissance de son bébé la flore qu’il aura toute sa vie

Aujourd’hui, nous sommes confrontés à plusieurs problèmes :

° Un travail de marketing intense des grands de l’industrie agro alimentaire, qui biaisent nos choix, qui nous influencent, et surtout qui nous font passer un temps fou à trier les aliments que nous jugeons les meilleurs pour notre petite famille pendant nos courses !

° Beaucoup trop d’aliments transformés dans nos assiettes, de plus en plus fréquents et communs. Nous avons perdu l’habitude de manger du poisson en forme de poisson, et des légumes en forme de légume !

° Une flore digestive qui s’est modifié, lentement, au fur et à mesure des générations, ce qui a des impacts énormes sur notre santé…

Mais alors comment faire ?

Pour commencer, laissez-moi vous expliquer comment tout ce petit monde marche.

Ce monde qui nous habite, ce sont des milliards et des milliards de bactéries, virus, champignons, formant une galaxie dans notre tube digestif, notre bouche, notre vagin, notre anus. Plusieurs kilos de vivants.

Non !!!!

Mais à quoi ça sert ???

Et bien à plein de choses, et pas du tout simplement à digérer. Imaginez-vous que ces microorganismes qui nous peuplent ont un impact sur notre production d’hormones, hormones qui peuvent également gérer le fonctionnement de notre cerveau, et donc notre santé mental. Certaines dépressions seraient liées à un déséquilibre de notre flore digestive. Et les chercheurs s’intéressent de près à ce petit monde pour comprendre et soigner des maladies en forte augmentation dans les pays industrialisés, comme l’autisme, la schizophrénie, les dyspraxies, les TDAH, pour n’en citer que certaines.

Il est donc essentiel d’avoir une flore digestive en parfaite santé !

Seul hic, on est né avec ! On peut la modifier un peu, mais pas beaucoup. Et c’est l’alimentation qui va vraiment faire la différence, en nourrissant ces microorganismes, et en nourrissant les bons microorganismes au détriment des mauvais, pour que tout ce petit monde cohabite au mieux…

Mais alors comment fait-on pour donner à nos enfants des légumes ?? (Vous voyez déjà leur visage grimaçant et leur « Beurk de dégoût !)

Il faut comprendre en premier lieu que certains enfants n’aiment aucun légume car leur flore buccale étant modifiée (du fait de la mauvaise santé de leur flore en général), ils perçoivent les goûts d’une manière particulière, et n’aiment donc pas les goûts prononcés, les sauces, l’huile, tout ce qui peut piquer, etc…Ces enfants se plaignent en général souvent de douleurs abdominales souvent après les repas, de flatulences ou de ballonnements, ou peuvent montrer des baisses d’énergie brutales dans la journée, ou des phases d’excitation intenses (particulièrement éprouvantes pour les parents), du fait des alternances d’hyper et d’hypo glycémie dans les sang.

L’addiction au sucre est un vrai problème de société. Il suffit de regarder les emballages de vos denrées alimentaires pour observer qu’il y a du sucre partout ! Dans la sauce tomate, dans le pain de mie, dans le lait végétal, dans les yaourts, dans les compotes, dans les soupes industriels ! Il y a de quoi devenir addict, et c’est fait pour ! Votre enfant va donc avoir un moment très délicat de « désintox » comme un drogué, si vous lui enlevez son sucre !

Il y a alors deux techniques : on y va progressivement, ou on y va brutalement !

On peut aussi modifier son alimentation pour que les repas soient sains ET bons, pour toute la famille, et que le moment de passer à table soit une fête.

Contrairement à ce que l’on pense, cela ne prend pas forcément plus de temps, mais juste quelques modifications de nos habitudes, en profondeur.

Si tu as lu cet article jusqu’au bout, c’est que cela t'intéresse. Peut être que cela fait un moment que tu te poses des questions sur ton alimentation, ou celle de ton enfant, et que tu n’oses pas franchir le pas, ou que tu ne sais tout simplement pas comment faire ! Et c’est normal, car les informations diététiques sont contradictoires, et il est compliqué de savoir ce qui est bon pour ta famille au milieu de cette jungle d’articles et de conseils.

Alors si tu as envie d’aller plus loin, si tu sens que c’est le bon moment pour toi et ta famille de passer le cap, de changer tes habitudes en profondeur, pour plus de santé, plus d’énergie, et des repas sains et agréables, je t'engage vraiment à essayer, car ça en vaut la peine !


  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook Social Icône

© 2023 by Urban Farming Forum. Proudly created with Wix.com